Mille ans pour aimer

Mayumi INABA

Philippe Picquier

  • Conseillé par (Libraire)
    18 janvier 2023

    Un roman doux et aérien

    Sawa, fille de la péninsule, est partie vivre à Tokyo avec l’homme qui deviendra son mari et avec qui elle aura deux filles. Leur existence bascule quand mari et père disparaît, sans un mot, comme ça, du jour au lendemain. Sawa tombe alors dans une sorte de léthargie dépressive que seul le retour dans la maison de la péninsule réussira dompter. Parce que là-bas, Sawa se plonge dans l’apprentissage approfondi de la fabrication de colorations végétales, créera des pièces telles que foulards, nappes et autres dans son atelier à côté de la maison. La recherche des plantes dans la nature, le travail de décoction rendant des couleurs surprenantes, parfois tellement éloignées de celle première de la fleur ou de la plantes. Et grâce à ses créations, Sawa rencontre Mizuki, galériste tokyoïte.

    Ce roman doux et aérien nous plonge dans la quête d’une femme, blessée, sensible aux émotions humaines et végétales, artisane délicate, qui s’interroge sur sa raison d’être ici et maintenant pour une éternité. Qui observe et interroge les plantes et les fleurs, leurs couleurs visibles et celles cachées, imprégnant les fils des tissus conduisant à sa vérité profonde.
    « Où donc ai-je envie de passer mon fil ? Suis-je en possession d’un fil à même de traverser les endroits enfouis sous terre ? Jusqu’où continue l’éternité des fils ? Arrivent-ils vraiment à atteindre l’éternité ? ».

    - Estelle


  • Conseillé par (Libraire)
    16 janvier 2023

    De la tendresse au pays des couleurs...

    Il se cache derrière ce titre envoûtant, "Mille ans pour aimer", une tendresse et une joie qui étreignent lorsqu'on est plongé dans ce roman. Et pourtant le début du livre n'incite pas réellement à l'optimisme. Le mari de Sawa, architecte rêveur de la capitale japonaise, a disparu... la laissant seule avec ses deux filles. Alors notre héroïne va réapprendre à se fixer un but, déménageant au bord de la mer pour s'occuper de sa mère. Et c'est de là que va naître le miracle. Sawa, à l'écoute de la nature, va "apprendre les couleurs". Elle choisira de concocter des teintures naturelles, à base de feuilles, de branches et de fleurs. En même temps que la couleur, en même temps qu'elle crée, sa vie reprend. Les personnages, notamment féminins, sont tous très doux et sensibles. Ils ont leurs failles, sont parfois cabossés, mais dégagent surtout une grande humanité...


  • Conseillé par (Libraire)
    12 janvier 2023

    Coup de Coeur d'Amélie

    Une femme se reconstruit après la disparition subite de son mari. Elle trouve sa consolation dans les teintures végétales qu'elle fait à partir de ses cueillettes sauvages. Entourée de sa fille, son gendre et un amant galeriste sympathique, elle va se défaire de ses démons et retrouver ses propres couleurs le temps d 'un été.

    Un roman plein de tendresse, de beauté, et de subtilité. Avec une écriture délicate.


  • Conseillé par (Libraire)
    11 janvier 2023

    De la couleur...

    On s'offre une parenthèse avec Inaba Mayumi.
    On voyage au Japon, on se plait à attendre le résultat des teintures de Sawa, on l'accompagne dans son évolution, on a envie de déambuler avec elle en quête de nouvelles plantes et de voir la beauté qu'elles renferment. On suit avec plaisir ses expériences, son art, la création des couleurs qui apaisent et qui lui permettent de s'épanouir.
    Cécile