Conseils de lecture

1

David Furtaen

De la gouttière

15,70
par (Libraire)
25 mai 2022

Une aventure fantastique dans un univers doux et enchanteur

Une étrange maladie fait rage dans le village d’En-Haut : les habitants contaminés ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, devenant de sinistres ombres errantes sans but… Mycène, jeune herboriste, tente jour et nuit de trouver un remède avec divers recettes, en vain. Il ne lui en reste plus qu’une seule à essayer mais, pour la concocter, elle doit se rendre au village d’En-Bas, et demander l’aide de son plus grand ennemi : l’alchimiste Roch. Malgré leurs différences et leur mésentente, les deux jeunes gens vont devoir s’allier pour sauver la population de ces villages, et comprendre quel est cet étrange mal…

Un premier tome drôle et inquiétant, qui nous plonge dans la vie de Mycène, petite herboriste au caractère bien trempé, sur qui le village entier se repose. La voilà plongée contre son gré dans une aventure trépidante aux côtés de son ennemi de toujours, en plein cœur d’une nature enchanteresse et magique, où vivent d’étranges créatures… Ce premier tome introduit un univers doux et enchanteur, mais qui se trouve en péril, car il peut à jamais basculer dans la noirceur si les deux jeunes gens ne parviennent pas à mettre fin à ce mal… Une BD jeunesse très mignonne, avec des personnages attachants et drôles, qui soulève plusieurs interrogations et qui ne cesse de surprendre le lecteur par son lot d’actions et de rebondissements. Une aventure fantastique à découvrir à partir de 9 ans !


18,00
par (Libraire)
25 mai 2022

Un très beau roman graphique sur l'adolescence !

Winifred fait sa rentrée au lycée, ce qui l’angoisse énormément. Mal dans sa peau, c’est une jeune fille plutôt solitaire, surtout depuis que ses amies ne sont plus dans le même établissement. Elle se renferme sur elle-même jusqu’à sa rencontre avec April et Oscar en classe d’art. Créatifs et rebelles, ils semblent bien dans leur corps et dans leur tête, assumant pleinement qui ils sont, n’ayant que faire du regard des autres. Une belle amitié va alors naître entre eux, entre soirées clandestines, virées shopping, et création d’une petite BD, qui va permettre à Winifred de s’ouvrir peu à peu et de commencer à s’accepter. Mais la jeune fille cache un secret qu’elle n’a pas le courage de s’avouer à elle-même, et qu’elle ne veut partager avec personne, ce qui pourrait détruire cette nouvelle amitié...

Un roman graphique pour adolescents aux sujets sensibles, mais plein de positivité ! Véritable ode à l’amitié salvatrice, Ceux qu’on choisit aborde l’entourage que l’on se choisit, qui peut devenir une véritable famille et qui peut aider à mieux s’accepter. Sarah Winifred Searle aborde ici des thèmes importants liés au mal-être adolescent – l’acceptation de soi et de son corps, la question du genre, la recherche de sa sexualité, l’anxiété, les troubles alimentaires, la dépression, l'auto-mutilation, la peur du regard des autres, les questionnements sur l’avenir… frontalement, avec beaucoup de véracité, d’émotion et un peu d’humour ! On y suit Winifred dans sa vie quotidienne, au fil des rapports sociaux qu’elle tente de créer avec ses nouvelles rencontres, au fil de ses angoisses et de son besoin d’être épaulée et comprise. Peu à peu, et ce grâce à ses amis mais également à la fiction – puisqu’elle invente des histoires et adore dessiner – elle va s’accepter et surtout accepter le mal qui la ronge pour tenter de s'en libérer.

Un très beau roman graphique sur l’adolescence, ses joies et ses peines, à lire à partir de 13 ans !


17,90
par (Libraire)
18 mai 2022

Un très beau roman chargé d'émotions

Yunjae, 15 ans, n’est pas tout à fait comme les autres jeunes de son âge : il n’arrive pas à ressentir d’émotions. A cause de son amygdale cérébrale ( aussi appelée amande ) trop petite, son cerveau ne parvient pas à faire le lien avec les stimulis extérieurs, ne lui permettant pas de ressentir de la joie, de la tristesse, de la peur, de la colère… ni de comprendre les émotions des autres. Alors, pour tenter de vivre une vie banale et se fondre dans la masse, sa mère lui apprend les codes de la société qui semblent, pour nous, logiques – s’écarter lorsqu’une voiture passe, remercier les autres quand il le faut, répondre aux sourires des gens… Il apprend par cœur les réactions à avoir dans certaines situations mais, plus il grandit, plus cela devient compliqué. Jusqu’au jour où une tragédie survient, le privant de sa mère et de sa grand-mère avec qui il vit, et l’isolant plus que jamais. Seul, il s’efforce de s’occuper de la librairie familiale et de suivre les cours au lycée, alors que sa différence le pousse peu à peu à la marginalisation et que l’harcèlement dont il est victime devient de plus en plus lourd. Mais peu à peu, et contre toute attente, Yunjae va rencontrer Gon, un garçon de son âge, aux antipodes de lui - colérique et violent, Gon a eu une enfance très difficile après avoir été séparé de ses parents – qui va devenir son premier ami, et qui va lui permettre de ressentir ses premières émotions, quoi qu’il en coûte…

Un roman qui traite d’une pathologie encore trop peu connue et qui mérite que l’on s’y intéresse. Le récit, du point de vue de Yunjae, nous plonge dans sa vie, de sa plus tendre enfance à son adolescence, et dans sa manière de voir le monde. Il aborde de sujets difficiles et violents, mais son absence d’émotions rend les choses plus factuelles et permet une certaine distance, ce qui transforme la lecture en une expérience singulière. Tout ce qui est évident pour n’importe qui est un véritable handicap pour lui - comprendre les expressions faciales, déduire ce que ressentent les autres, se comporter de la façon dont les gens attendent, comprendre l’implicite… ce qui rend le récit particulièrement poignant. Le style d’écriture, simple et direct, colle parfaitement au personnage de Yunjae qui expose avec un grand détachement émotionnel ce qui arrive dans sa vie, à tel point que nous, lecteurs, vivons ses émotions à sa place.
Un roman très original et chargé d’émotions, qui met en avant la pathologie de l'alexithymie, qui montre l’importance des émotions dans les liens que nous entretenons avec les autres, et qui prône l’acceptation des différences, tout en dénonçant la vision d’un monde normé.

A lire à partir de 13 ans !


26,50
par (Libraire)
11 mai 2022

Un sublime album, débordant de douceur et d'émotions

A cinq ans, Yeowoo, une jeune renarde, part vivre à la campagne chez son grand-père et sa tante après le divorce de ses parents. Sa mère partie et son père trop occupé par le travail, Yeowoo se sent rejetée par les siens, et développe un grand mal-être. Colère, tristesse et culpabilité font rage en elle, la poussant à la marginalisation. Mais sa nouvelle voisine, Paulette, une poule également rejetée par les siennes car elle ne peut pas pondre d’œufs, va rapidement la prendre sous son aile, devenant presque une seconde mère. Avec son aide, la jeune renarde grandit, mûrit, apprend à aimer la vie et ses petits bonheurs, et à s’affranchir de sa vie familiale tumultueuse.

Une vraie petite merveille qui nous plonge dans un conte animalier qui suit la vie d’une petite renarde, de ses 5 à 16 ans. A travers les années qui passent, nous sommes spectateurs de son cheminement personnel, un long chemin durant lequel elle va traverser de douloureuses épreuves. Perdue et loin de tous ses repères, Yeowoo va accumuler beaucoup de colère et de tristesse, sans cesse nourries par des questions qui restent toujours sans réponses : pourquoi ses parents l’ont-ils abandonnée ? Est-ce sa faute, s’ils se sont séparés ? Quand son père reviendra-t-il enfin la chercher ? Peu à peu, et grâce à sa grande amie, elle va parvenir à trouver par elle-même l’équilibre et la sérénité qui lui manquait, à vivre pour elle-même et à s’émanciper de toutes ses attaches, et surtout de son passé.

Un récit rempli d’émotions qui touche le lecteur en plein cœur et qui aborde d’importants thèmes, comme l’acceptation au-delà des différences, le fait de grandir, la difficulté à trouver sa place dans la société mais la nécessité de le faire malgré la dureté de la vie. Un sublime album porteur d’espoir, rempli de douceur par les magnifiques illustrations en aquarelle de Yunbo qui sont un vrai régal pour les yeux !

A lire à partir de 10 ans !


14,90
par (Libraire)
7 mai 2022

Un roman d'aventure aux inspirations Steampunk !

Dans ce roman jeunesse aux inspirations Steampunk qui prend place au 19ème siècle, Paris est la capitale de l’Europe et les trains ne sont pas ceux que nous avons l’habitude de prendre… Train de mode, train-bibliothèque, train-école, train zoologique… Ces machines fabuleuses ne sont pas seulement des moyens de transports, mais des véritables divertissements et des destinations à part entière, exclusivement réservés aux richissimes Voyageurs. Méli, une orpheline de Budapest, fête ses 13 ans lorsque sa vie bascule. Comme tous les orphelins de son âge, elle est incitée à participer à une chasse au trésor organisée par le Magnat, grand inventeur, à travers toute l’Europe : la course à l’Adamant. Un passegare lui est confié, qui va lui permettre de voyager à bord les plus prestigieux trains et atteindre toutes les destinations qu’elle souhaite. Le but : retrouver toutes les pièces du puzzle qui mène jusqu’à l’Adamant, un trésor qui permettra au gagnant de changer radicalement de vie. Mais certains orphelins sont prêts à tout pour gagner…

Un très bon roman d’aventure qui nous plonge dans un univers ferroviaire riche et original, où les trains et leurs trajets constituent un mode de vie à part entière ! Un véritable jeu de piste plein d’adrénaline qui nous tient en haleine jusqu’à la fin par ses multiples révélations et retournements de situations, rythmé par la course mais également par le terrible Lafcadio qui ne cesse de faire des victimes… La quête d’un trésor néanmoins désespérée, car chaque orphelin possède l’espoir de sortir de la pauvreté, de la faim et du travail obligatoire. Méli, une jeune orpheline handicapée par une jambe abîmée par la poliomyélite, est un personnage attachant du fait de sa résilience et de son attachement envers ses camarades. Une grande aventure pleine d'adrénaline qui porte également des réflexions sur la lutte des classes et les injustices sociales, et qui met en avant des valeurs comme l’entraide, la persévérance et l’amitié. A lire à partir de 10 ans !