Par Mots Et Merveilles -.

Amour et confettis

Emilie Chazerand, Aurélie Guillerey

Sarbacane

14,90
14 mai 2021

Un album amusant et attendrissant !

Edgar Bottillon et Edwige Mitaine forment un couple heureux. Edgar dirige avec passion la fabrique de confettis familiale, comme son père et son grand-père avant lui. Mais sa femme a de plus en plus de difficultés à supporter ces confettis… Car il y en a partout ! Dans sa maison, dans son lit, sur les marches de l’escalier, dans sa nourriture, et même jusque dans sa culotte. Et nous savons tous à quel point il est difficile de se débarrasser des confettis… Alors imaginez faire cela chaque jour de votre vie ! Un jour, elle n’en peut plus, et part sans se retourner avec son caniche. Edgar se retrouve seul… Comment créer des confettis de toutes les couleurs, censés fêter des choses heureuses, quand on a le cœur brisé ? Il se met alors à fabriquer des confettis tout gris, au grand désespoir de ses clients… Edwige va-t-elle se rendre compte qu’elle ne peut vivre sans Edgar ?

Un très bel album amusant et attendrissant, qui montre que l’amour est une montagne-russe faite de hauts et de bas, mais qui finit toujours par triompher lorsque l’on fait des compromis !

J'abrite un secret

Nawel BEN KRAÏEM

Éditions Bruno Doucey

14,00
14 mai 2021

Un recueil bouleversant et sidérant

Colère, peine et souffrance grondent, frappent et hurlent au tréfonds d’un être. Un ventre qui se tord, ça fait si mal. Mais dans lequel parfois une espérance, un rêve réchauffent et apaisent.

Un tumulte qui vous renverse et force l’admiration tant les maux s’expriment, auxquels les mots répondent et les heurtent, en rimes, en jeu, emportés par une écriture magnifiquement musicale. Un recueil total, bouleversant et sidérant.

Extraits :
- le fin fil de soi
"Tout est aussi incertain
Qu'un fil de soie très fin...
(...)
"Tout est aussi incertain
Qu'un fil de soi très fin
Qu'un cil de foi très fin".

- J’ai perdu mes carnets
« J’ai perdu mes carnets
J’ai perdu mon cadenas
J’ai peur pour mes secrets
Je ne me sens plus chez moi
J’ai la tête entrouverte
Le souffle raturé
Je suis seule près des mots
Et du jardin d’été
Pourtant il y fait froid
Pourtant il y fait gris
Pourtant il y fait nuit
En plein après-midi ».

Ours

Queen, Ben

Kinaye

19,90
12 mai 2021

Une sublime et émouvante BD

Ours est un chien d’aveugle qui ferait n’importe quoi pour Patrick, son maître, avec qui il a noué une relation exceptionnelle. Mais un jour, le pire pour lui arrive : il perd lui-même la vue. Terrifié à l’idée de ne plus pouvoir aider et protéger son meilleur ami, Ours se lance dans une quête afin de recouvrer la vue. Mais très vite, il se rend compte qu’il a été berné par la famille de ratons laveurs qui ne souhaitaient qu’une chose : se débarrasser de lui. Perdu en pleine forêt, il va alors rencontrer un ours, et ils vont vivre ensemble toute une aventure pour retourner en ville.

Une magnifique BD jeunesse, tant par ses illustrations que par son histoire, qui met en scène un réel voyage initiatique : Ours va se mettre dans la peau de son maître et va apprendre à utiliser ses autres sens afin de se repérer dans l’espace. Grâce à ses souvenirs et à son imagination, il va peu à peu se faire une autre idée de la réalité, beaucoup plus belle et riche. Une belle histoire d’amitié et de solidarité, un récit émouvant sur la perte de la vue et l’amour entre un chien et son maître.

Le Festival du Dragon-Thé
11 mai 2021

Un bijou pour les yeux et le cœur !

Situé dans le même univers que « Le Cercle du Dragon-Thé », cette nouvelle BD jeunesse nous plonge à la suite de Rinn, une jeune personne vivant au sein d’un petit village aux côtés de dragons-thé. Rinn possède une passion pour la nature et adore partir en cueillette avec ses compagnons. Mais, alors que le festival mettant à l’honneur les dragons-thé du village approche, Rinn fait la rencontre d’un vrai dragon, Aedhan, endormi dans la forêt depuis quatre-vingt ans, alors qu’il avait pour mission de protéger le village. Avec l’aide d’Erik, l’oncle de Rinn, et de son compagnon Hesekiel, ils vont enquêter sur les mystères de ce sommeil enchanté afin de découvrir le coupable. Mais Aedhan doit également accepter le fait qu’il ne pourra jamais rattraper le temps perdu…

Une bande dessinée aussi magnifique que Le Cercle du Dragon-Thé, grâce au coup de crayon enchanteur et coloré de Katie O’Neill ! Un récit doux, bienveillant, magique, qui nous transporte dans d’étranges contrées lointaines… La représentativité et la diversité au sein de cette BD est également l’un de ses points forts : Katie O’Neill aborde avec simplicité la non-binarité, l’homosexualité, les ethnies différentes et la surdité. Une histoire magique d’amitié, d’acceptation, et de solidarité, dans un environnement coloré et fleuri qui rappelle le printemps !

Billy Wilder et moi
6 mai 2021

L’histoire commence à un moment où la vie familiale de Calista est à la croisée de chemins et où ses compositions pour des musiques de films sont un peu moins recherchées. Un soir de tristesse, la moitié d’un fromage de brie de meaux avalée, elle se remémore cet été 1977 lors duquel sa vie a basculé. Elle était partie seule réaliser un tour des Etats-Unis, et par le plus grand des hasards, elle s’est retrouvée à dîner avec Willy Wilder. Il est en pleine écriture du scénario de son prochain filme, SON film Fédora. Totalement ignorante, ce n’est qu’une fois rentrée en Grèce qu’elle découvrira qu’elle avait dîné avec l’un des plus grands réalisateurs de son temps. Un an plus tard, elle est contactée par la production de ce film pour être l’interprète de Billy Wilder pendant le tournage d’une partie du film en Grèce.

Magnifique roman dont l’intensité monte crescendo. Si le début de l’histoire est savoureux grâce à un ton humoristique si britannique, avec quelques dialogues si savoureux, le récit prend au fil du temps une teinte intense, douce et nostalgique qui bouleverse. La fin d’une splendeur, des souvenirs familiaux tragiques à fleur de peau, un regard attendrissant posé sur l’intemporel et le fugace. Un temps de lecture merveilleusement émouvant.